Excelsis » Articles » Le phénomène évangélique : Analyses d’un milieu compétitif

9782830914689, phénomène évangélique, olivier favre

PremièreQuatrième

Le phénomène évangélique [Broché]

Analyses d’un milieu compétitif

Auteurs : Emmanuelle BuchardCaroline GachetOlivier FavreJörg Stolz

Éditeur : Labor et Fides

Collection : Religions et modernités

Catégorie 1 : Vie d’Église

Pages (ou cartes) : 344

Poids : 530 grammes

Dépôt légal : décembre 2012

Dimensions : 14,8 x 22,5 x 2,8 centimètres

EAN / Référence : 9782830914689

usd, dollar américain
26.64 USD
cad, dollar canadien
35.04 CAD
chf, franc suisse
26.40 CHF

24,00 €

Disponible

Description

Comment expliquer la croissance des mouvements évangéliques en Occident alors que le christianisme traditionnel est en constante perte de vitesse ? À partir du contexte suisse, où les évangéliques ont triplé en trente ans pour représenter désormais 2 à 3 % de la population, quatre chercheurs ont mené l’enquête afin de répondre à cette énigme. Sur la base de plus de mille questionnaires et de près d’une centaine d’entretiens qualitatifs, trois grandes orientations sont identifiées au sein du milieu évangélique : les conservateurs, les classiques et les charismatiques. Partageant de mêmes conceptions sur l’inspiration divine de la Bible, la conversion individuelle, la centralité de Jésus-Christ et l’évangélisation, ces courants se différencient principalement quant à leur rapport à la société – ouverture ou retrait – et à leur degré d’adhésion à la ferveur « charismatique ». Tout indique que le succès actuel des évangéliques repose avant tout sur la capacité à maintenir une identité forte en se protégeant des influences de nos sociétés contemporaines tout en proposant différents biens concurrentiels (spirituels, relationnels, vacances, loisirs, etc.) avec d’autres offres séculières. Contrairement à d’autres Églises protestantes et catholiques, l’évangélisme apparaît dès lors comme un « milieu socioreligieux » particulièrement compétitif lui permettant de résister et de se reproduire dans nos contextes sécularisés.

Jörg Stolz, professeur de sociologie des religions, Olivier Favre, docteur en sciences sociales et pasteur d’une Église évangélique, Caroline Gachet, doctorante FNS et Emmanuelle Buchard, assistante diplômée, sont chercheurs à l’Observatoire des religions en Suisse (ORS), à l’Université de Lausanne.

Autres articles susceptibles de vous intéresser

i En naviguant sur nos sites, vous acceptez l’utilisation de cookies. Accepter
délais de livraison

Chez vous en 48h
pour la France métropolitaine,
1 semaine pour l’international*

En savoir +

frais de livraison

0,01 € de frais de port
à partir de 35 € de commande*
Livraison possible en point relais

En savoir +

visa, mastercard, paylib

Paiement sécurisé
Carte, chèque, virement
PayLib

En savoir +

aide, faq, contact

Besoin d’aide ?
04 75 91 81 81
contact@XL6.com

En savoir +