librairie chrétienne Excelsis
librairie chrétienne Excelsis
 

Excelsis » Blog » Entretien avec Manfred Engeli – Et Dieu les unit. Un encouragement pour les couples

Entretien avec Manfred Engeli – Et Dieu les unit. Un encouragement pour les couples

Virginie Lutete
  • Virginie Lutete
  • 4 Décembre 2023
facebook
x

1. Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Manfred Engeli, je suis marié avec une Française et père de cinq enfants. J’ai fait des études de psychologie à l’université de Berne, et obtenu un doctorat. Après une formation de psychothérapeute, j’ai ouvert un centre de relation d’aide chrétienne que j’ai dirigé pendant vingt ans ; mon équipe comprenait jusqu’à cinq psychiatres et psychothérapeutes. Après ma retraite en 2002, j’ai commencé quelque chose de tout à fait nouveau : j’ai fondé une association et formé des collaborateurs pour pouvoir offrir des cours de formation pour couples à la relation d’aide conjugale chrétienne. À partir de 2018, des collaborateurs ont pris la relève, et mon épouse et moi avons pu nous retirer progressivement. J’ai profité de cette « deuxième retraite » pour écrire ce livre, d’abord en allemand, puis mon épouse et moi l’avons traduit en français. Étant moi-même de langue allemande, c’était un choc des cultures, et une source de conflits. Mais nous avons été encouragés par le Seigneur, et il nous a aidé à trouver notre « style de couple ». Et maintenant, nous nous réjouissons beaucoup du résultat de cette collaboration.

2. Pourquoi avoir écrit un livre sur le mariage ?

Ce livre est un fruit direct de mon travail pendant vingt. Accompagner des couples était devenu la partie la plus importante de mon travail thérapeutique, et j’ai vu beaucoup de couples changer. Mon vécu m’a permis de faire plusieurs constats. Le premier était que ces couples n’avaient reçu aucun enseignement sur ce qu’est un couple. Beaucoup m’ont dit : « Personne ne nous a jamais dit ça. » Même les chrétiens avaient une image du couple qui n’était pas fondée sur la Bible et dans laquelle Dieu n’avait aucune place.

Le deuxième constat que j’ai fait, c’est que ces couples étaient souvent de bonne volonté et qu’ils se donnaient beaucoup de peine, mais qu’ils échouaient par manque d’instruction. Ils avaient besoin d’une compréhension du couple qui simplifiait la relation, qui apportait un encouragement et créait de l’espérance. Et ils avaient besoin de pistes concrètes à mettre en œuvre.

À partir de mes expériences, je me suis dit qu’il faudrait faire connaître cette vision du couple fondée sur la Bible et sur l’œuvre du Seigneur qui s’était développée dans mon travail pour encourager les couples et simplifier leur relation. Cette pensée m’a préoccupé pendant dix ans, et trois fois j’ai abandonné mes manuscrits. C’est en 2018 que j’ai enfin trouvé le contenu et la forme dont j’étais vraiment convaincu. Et j’ai commencé à écrire Et Dieu les unit.

3. Qu’est-ce que le fait d’être chrétien, d’avoir une relation personnelle avec Dieu et de lire sa Parole change dans la conception que nous avons du mariage ?

Chez beaucoup de chrétiens, me semble-t-il, ça ne change malheureusement pas grand chose ! Ils lisent la Parole, mais ils en font un joug moral lourd à porter. Trop lourd, car nous ne sommes pas à la hauteur de vivre comme Dieu le désire. Mais Jésus Christ a dit sur la croix : « Tout est accompli ! » Pour saisir profondément ce que cela signifie, il faut avoir compris l’amour et la bienveillance de Dieu pour nous. Il nous dit par le prophète Jérémie : « C’est ma joie de vous faire du bien » (Jr 32.40-41). Dieu veut nous faire cadeau de ce qu’il nous demande ; il suffit de l’accepter. Le vrai défi est donc d’apprendre à recevoir et à transposer dans notre vie quotidienne et dans notre relation conjugale ce que Jésus Christ a accompli pour nous sur la croix. Dieu nous invite à sa vie à lui ; tout est prêt.

4. Ce livre peut-il s’adresser aussi à des couples non-croyants ?

Oui ! Dans la famille de ma femme personne n’est croyant. Un de ses neveux et son épouse qui est allemande ont eu connaissance de ce livre en allemand et l’ont acheté. Ils nous ont envoyé des retours très encourageants. Ils disaient qu’ils ne voulaient rien avoir à faire avec Jésus, mais que ce que le livre leur apportait comme vision du couple et ses pistes concrètes les aidaient beaucoup. Les non-croyants aussi ressentent l’encouragement et la simplification de leur relation.

5. Qu’est-ce que le sacrifice de Christ change dans nos relations ?

Son sacrifice peut tout changer dans nos relations. Mais nous devons comprendre et prendre au sérieux ce qu’il a fait pour nous personnellement sur la croix. Son « Tout est accompli » (Jean 19.30) signifie : « J’ai tout fait pour que tu puisses vivre ta vie comme Dieu l’aurait voulu dès le début ». Il nous apporte la liberté. Nous ne sommes plus esclaves de l’ennemi et du péché, mais nous sommes en situation de pouvoir choisir, et d’avoir autorité sur notre personne. Ce que je décide pour moi, il en sera ainsi ! J’ai autorité sur ce que je tolère ou non en moi. Par l’œuvre de Jésus-Christ nous gagnons un autre statut : Nous ne sommes plus seulement une créature mais nous sommes maintenant fils ou fille ; Jésus-Christ est notre grand frère, nous appartenons à la famille de Dieu, et nous entrons dans l’intimité de la relation avec le Père.

La Bible nous dit que pour chacun il y a une nouvelle création qui est prête (Éphésiens 2.10). En vivant selon cette nouvelle créature que nous sommes déjà, nous pouvons apprendre à aimer comme Dieu aime, avec cet amour agapè qui est indépendant de la réaction de l’autre. Cet apprentissage de devenir ce que je suis déjà en Jésus-Christ, c’est ce que le Nouveau Testament appelle la sanctification. Il est dit très clairement que la sanctification ne se produit pas grâce à nos efforts, mais par l’action du Saint-Esprit en nous. Tout ce que le Seigneur désire, il nous l‘offre. Cette prise de conscience nous permet de devenir heureux dans notre vie quotidienne. C’est le thème de mon premier livre : Makarios ou en route vers le bonheur. Dans mon deuxième, Les offres de Dieu, j’explique comment le « Tout est accompli », qui est aussi valable pour notre passé, transforme la relation d’aide chrétienne : nous aidons notre vis-à-vis à comprendre ce que le Seigneur a accompli pour lui personnellement (la nouvelle vie qu’il lui offre), nous l’invitons à l’accepter et nous l’aidons à apprendre à vivre « en nouveauté de vie » (Romains 6.4).

6. Pour vous, quel rôle joue Dieu dans le mariage ?

Pour répondre à cette question, il faut revenir à la Parole. Selon elle, le mariage n’est pas un contrat, mais une alliance. Dans une alliance au sens biblique, c’est toujours Dieu qui prend l’initiative et invite les personnes à y entrer. Ça ne veut pas forcément dire que Dieu choisit notre partenaire ; il nous laisse choisir, et il agrée notre choix. Ce choix personnel est très important. Nous choisissons la personne à qui nous pouvons dire : « Je veux partager le reste de ma vie avec toi » ; c’est un choix inconditionnel. Les couples formés de conjoints qui se sont choisis réciproquement librement, avec deux OUI indépendants, trouveront toujours une solution dans une crise. Ce choix libre est donc une base importante pour entrer dans l’alliance du mariage.

Au mariage, Dieu entre dans cette alliance comme un partenaire. Dans Malachie 2.14, il dit qu’il est « témoin » dans un sens très actif : il n’est pas seulement un observateur, mais il nous rappelle nos engagements. C’est devant lui que chaque conjoint porte sa responsabilité. Il n’est pas seulement celui qui veille sur notre union, il est aussi celui qui crée l’unité entre les conjoints : « Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni. » Et de ce fait, il est aussi le garant de notre alliance. Ceux qui le désirent reçoivent de lui tout ce dont ils ont besoin pour vivre leur couple selon Dieu. Il fait tout ce qu’il peut pour faire réussir nos couples. J’ai constaté qu’il ne fait jamais coalition avec moi contre ma femme. Il ne me donne pas raison, il me dit plutôt : « Va, pardonne-lui ; ton job, c’est de l’aimer ». Il fait tout pour nous unir. C’est cette action forte et unifiante de Dieu, notre « témoin », qui crée un très grand soulagement chez les couples chrétiens.

7. Quelle est, selon la Bible, la pensée de Dieu pour vivre notre couple ?

Dans le plan de Dieu, le couple a été prévu comme un lieu de paix, d’encouragement et d’épanouissement. Dans le couple, notre personne doit pouvoir se développer et se transformer.

Pour cela il est important que chacun soit responsable personnellement devant Dieu et non devant l’autre. Ma femme n’est pas responsable devant moi pour ce qu’elle fait, mais devant le Seigneur. Porter notre responsabilité devant Dieu nous rend libres. Il est essentiel qu’il y ait cette liberté dans le couple. 

Un autre élément clef est la complémentarité. Elle fait partie du plan de Dieu depuis qu’il a créé Ève : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul, je lui ferai une aide qui soit son vis-à-vis » (Genèse 2.18). Ce qui manquait à Adam, malgré sa relation avec Dieu, c’était un vis-à-vis au même niveau. Et comment Dieu a-t-il fait pour créer Ève ? Il n’a plus pris de « la poussière du sol », mais il a créé Ève à partir d’Adam ; après, celui-ci n’était donc plus complet, il avait besoin d’être complété par Ève. Nous savons intuitivement qu’il en est ainsi et ce dont nous avons besoin de quelqu’un de l’autre sexe. Nous nous mettons donc à chercher ce vis-à-vis qui pourrait combler notre manque au niveau du genre, mais aussi au niveau de la personnalité.  Et après le mariage ? Une règle thérapeutique dit : Le point de l’attraction deviendra plus tard le point du conflit. Ce n’est pas facile de se laisser compléter. Ma femme et moi en sommes témoins : L’apprentissage de savoir profiter de ce cadeau de la complémentarité dure toute la vie.

8. Pouvez-vous nous expliquer les trois concepts de base de votre vision du couple : « Le triangle conjugal », « La personne conjugale » et « La formule relationnelle » ?

Tout d’abord je voudrais définir ce qu’est « un concept ». Un concept est une image qui parle au cœur. Le cœur a une autre logique que notre intellect : Il saisit le message du concept rapidement et intuitivement. Les concepts agissent comme les paraboles que Jésus utilise pour parler au cœur de ses auditeurs. Dieu aime parler premièrement à notre cœur et non à notre intellect.

Le premier concept que j’évoque est celui du Triangle Conjugal. Il met en évidence la place capitale de Dieu dans le couple : il est à la pointe du triangle. Il souligne aussi la responsabilité personnelle de chaque partenaire devant Dieu, et que la relation conjugale est formée de deux personnes indépendantes et autonomes ; et chaque conjoint a sa place à lui. Pour aimer l’autre, il faut être distinct de lui (pas de fusion !). La relation avec Dieu est la plus importante ; elle doit avoir la priorité. Le triangle conjugal est aussi comme un système d’irrigation : l’amour de Dieu coule vers moi, il veut me traverser et aller vers ma femme. Et dans l’autre sens c’est pareil : il coule de Dieu par ma femme jusqu’à moi. C’est ce « circuit d’amour » qui fait grandir l’amour conjugal, mais aussi celui pour Dieu.

la formule relationnelle
La formule relationnelle

Un autre concept décrit dans mon livre est celui de la Personne Conjugale. Cette « personne » est liée à l’unité que Dieu veut créer entre le mari et la femme. La personne conjugale nous montre qu’au moment du mariage, il y a un acte créateur de la part de Dieu. Dans mon couple il y a donc ma femme, il y a moi, et il y a notre personne conjugale que nous ne pouvons pas voir mais qui existe et qui est unique ; elle représente l’unité de notre couple. Dieu voudrait que notre personne conjugale s’épanouisse. Elle peut aller bien, souffrir, se développer, être malade, etc. Même si c’est une réalité difficile à cerner, mes couples comprenaient ce que ça signifiait, et ils pouvaient dire comment allait leur personne conjugale et ce qui lui ferait du bien, même en situation de crise. C’est un concept qui parle au cœur. Il facilite aussi beaucoup l’accompagnement des couples, car nous n’avons plus qu’un seul client : Nous ne travaillons ni pour cet homme ni pour cette femme, mais pour leur personne conjugale. Notre but est l’épanouissement de leur personneconjugale, et en travaillant à cela, nous collaborons avec Dieu.

la personne conjugale
La personne conjugale

Enfin, le troisième concept que j’explique est celui de la Formule Relationnelle. La formule dit : L + S = A, (Liberté et Sollicitude permettent l’Amour indépendant). Ce concept répond à une question importante de mon travail avec les couples. Lors du premier entretien, j’ai pu observer le même phénomène chez presque tous les couples : l’amour s’était perdu dans leur relation. Pour parer à leurs accrochages, ils avaient commencé à formuler des droits et des obligations, des règles et des conditions ; et tout cela avait tué l’amour. De quoi l’amour a-t-il besoin pour pouvoir se développer ? De la liberté : Il n’y a pas plus d’amour dans une relation  où il n’y a pas de liberté. Alors qu’est-ce que la liberté, et comment la retrouver ?  Être libre ne veut pas dire faire ce que je veux, mais faire ce que Dieu désire. La liberté dont je parle, c’est la liberté qu’a eue Jésus-Christ lorsqu’il était sur terre. Il n’a pas cherché à satisfaire qui que ce soit (ni sa mère aux noces de Cana, ni ses disciples, ni ses propres envies, etc.), il n’a fait que ce que voulait le Père. L’homme ne peut pas être complètement libre, mais il peut choisir à qui il veut se soumettre et de qui il veut dépendre. Et dans le couple, il vaut mieux déprendre de Dieu que de son conjoint. La liberté que Dieu nous donne, jumelée avec la sollicitude que nous avons pour notre conjoint, déclenche l’amour. La sollicitude fait le pont entre la liberté et l’amour ; elle veille à ce que notre liberté ne devienne pas de l’indifférence. Cet intermédiaire de la sollicitude est très important. Les couples ont besoin de moments de sollicitude où ils se tournent librement et volontairement vers l’autre. Et la fidélité promise lors du mariage est la sollicitude à long terme. C’est ça, la formule relationnelle.

le triangle conjugal
Le triangle conjugal

9. Si le lecteur ne devait retenir qu’une chose de votre livre, quelle serait-elle ?

Je pourrais mentionner beaucoup de choses… Je pense qu’une des clés est de bien comprendre que Dieu fait tout pour que notre couple réussisse. Il est notre allié dans notre relation conjugale ; et nous pouvons collaborer avec lui. Ce que j’aimerais souligner en plus, c’est l’importance capitale de la relation personnelle de chaque conjoint avec ce Dieu bienveillant et aimant. C’est cette relation qui est à la base de tout le reste de notre vie, y compris de notre relation conjugale.

Que le Seigneur utilise Et Dieu les unit pour parler au cœur des lecteurs afin que leur couple s’épanouisse et devienne ce cadeau que Dieu a voulu faire aux hommes et aux femmes ! 

Ce site utilise uniquement les témoins (cookies) nécessaires.
i J’ai compris
délais de livraison

Chez vous en 48h
pour la France métropolitaine,
1 semaine pour l’international*

En savoir +

frais de livraison

0,01 € de frais de port
à partir de 40 € de commande*
Livraison possible en point relais

En savoir +

visa, mastercard, paylib

Paiement sécurisé
Carte, chèque, virement
PayLib

En savoir +

aide, faq, contact

Besoin d’aide ?
04 75 91 81 81
contact@XL6.com

En savoir +