Excelsis » Articles » Jésus selon Matthieu

9782868393845, jésus, matthieu, carsten peter thiede

PremièreQuatrième

Jésus selon Matthieu [Broché]

La nouvelle datation du papyrus Magdalen d’Oxford et l’origine des Évangiles. Examen et discussion des dernières objections scientifiques

Auteur : Carsten Peter Thiede

Éditeur : François-Xavier de Guibert

Catégorie 1 : Outils » Archéologie

Pages (ou cartes) : 122

Poids : 180 grammes

Dépôt légal : octobre 1996

Dimensions : 14 x 21 x 1,1 centimètres

EAN / Référence : 9782868393845

usd, dollar américain
22.13 USD
cad, dollar canadien
27.53 CAD
chf, franc suisse
20.46 CHF

18,60 €

Disponible

Description

La bibliothèque du Magdalen College d’Oxford possède, depuis le début du siècle, des fragments de manuscrit (catalogue Gr 17) de l’évangile de Matthieu.

Il y a deux ans, Carsten Peter Thiede entreprit de travailler sur ces fragments dans le but de reconstituer le texte complet des ver­sets. À partir de cette étude textuelle, l’évidence s’imposa à lui : ces fragments de Matthieu, datés du IIe siècle, étaient sans doute beau­coup plus anciens.

Une étude comparative minutieuse, qu’il expose dans ce livre, lui permit d’affirmer que, si l’on appliquait à ces fragments les mê­mes critères que pour d’autres manuscrits comparables dont l’âge est connu avec certitude, on devrait les dater aux environs de l’an­née 70 après Jésus-Christ, vraisemblablement avant 70.

La forme codex de ces fragments présupposant, pour des raisons historiques, une écriture préalable sur des rouleaux, de ce même Évangile, la première rédaction écrite de Matthieu devrait alors remonter aux alentours des années 40 après Jésus-Christ.

Après l’identification du fragment de Qumrân 7Q5 comme étant de Marc, par le père O’Callaghan en 1972, identification qu’il a confirmée en 1991, Carsten Peter Thiede apporte ainsi un nouvel élément spectaculaire aux résultats convergents déjà obtenus par plusieurs chercheurs, dans des disciplines aussi différentes que la lin­guistique, l’histoire et l’archéologie, résultats selon lesquels les Évan­giles auraient été écrits à une date très proche des événements.

Ces résultats scientifiques rencontrent l’opposition passionnée, notamment en Allemagne et en France, des tenants de la théorie d’une datation tardive de l’écriture des Évangiles. L’auteur discute ici méthodiquement ces objections.

Loin de céder à un sensationnalisme éphémère, cette étude du papyrus d’Oxford est une pierre centrale dans la mosaïque de plus en plus reconnaissable des origines du Nouveau Testament, « un pas de plus près de Jésus ».

Autres articles susceptibles de vous intéresser

En naviguant sur nos sites, vous acceptez l’utilisation de cookies.
i Accepter
délais de livraison

Chez vous en 48h
pour la France métropolitaine,
1 semaine pour l’international*

En savoir +

frais de livraison

0,01 € de frais de port
à partir de 35 € de commande*
Livraison possible en point relais

En savoir +

visa, mastercard, paylib

Paiement sécurisé
Carte, chèque, virement
PayLib

En savoir +

aide, faq, contact

Besoin d’aide ?
04 75 91 81 81
contact@XL6.com

En savoir +