Excelsis » Blog » Une interview post-mariage avec Paula Hendricks–Marsteller

Une interview post-mariage avec Paula Hendricks–Marsteller

Paula Hendricks, Journal d’une éternelle amoureuse. Confidences sur Dieu, les garçons et moi, 2016, 152 pages.

 

Depuis la rédaction de ton livre, tu t’es mariée. Tout d’abord, félicitations !

Merci. Dieu est généreux. Avec les années qui passaient, je pensais rester célibataire pour la vie.

 

Qu’est-ce qui avait changé chez toi au moment où tu as rencontré celui qui allait devenir ton mari ?

Au début, pas grand-chose n’a changé, sinon que je passais plus de temps sur Skype. Lorsque je regarde en arrière et les deux ans et demi passés, je reconnais avoir beaucoup changé.

  • Mon mari a mis au défi et a changé ma façon de penser sur certains points.
    Il m’a encouragé lorsque j’avais peur et je me sentais incompétente.
  • Il a reflété de façon tangible l’amour constant de Dieu à mon égard, même lorsque mes défauts apparaissaient au grand jour !
  • Et une dame qui me connaît bien m’a dit que j’étais dorénavant plus stable émotionnellement. Ça c’est plutôt cool !

 

Au fait, peux-tu nous raconter comment vous vous êtes rencontrés ?

Sept mois après la publication de mon livre, j’ai commencé à suivre par inadvertance sur Twitter, un jeune homme qui s’appelle Trevor Marsteller. À l’époque, je recherchais des blogueurs prêts à rédiger des recensions honnêtes de mon livre, en échange d’un exemplaire gratuit. Lorsque je le suivais sur Twitter, j’ai vu qu’il avait 1000 fans et qu’il avait déjà fait des recensions de livres sur son blog. Je lui ai demandé de faire une recension sur mon livre, et il était d’accord. Depuis ce temps-là, nous avons continué à échanger.

 

Est-ce que les choses ont été différentes dès le début ou bien est-ce petit à petit que votre relation est devenue très spéciale ?

Je ne suis pas la seule à avoir changée. Trevor est devenu de plus en plus aimable et affectueux depuis notre première rencontre. En effet, il me met la honte avec la façon dont il m’aime ! Je dirais que notre relation est devenue de plus en plus spéciale avec le temps, à travers les larmes, les conversations difficiles, le pardon et l’amour.

 

Est-ce que Dieu t’a montré d’une manière ou d’une autre que c’était « lui » ?

Je crois que Dieu parle par Sa Parole. Dans la Bible, il a clairement dit que les chrétiens ne doivent pas épouser de non-chrétiens. Mais mis à part cette précision, il nous a donné la liberté de faire notre choix basé sur la sagesse. Dieu ne m’a pas « parlé » et dit d’épouser Trevor. J’ai appris à le connaître, j’ai interrogé des personnes qui le connaissaient bien, j’ai vu sa manière d’exprimer son amour pour moi, je me suis rendu compte que je pouvais être moi-même sans avoir besoin de l’impressionner, j’ai compris que c’était lui. Cet homme aimait Dieu, il m’aimait et m’accompagnait. C’était une évidence.

 

Que conseillerais-tu aux jeunes filles qui envisagent le mariage et ne savent pas sur quels critères prendre leur décision ?

Arrêtez de chercher dans le ciel un mot qui vous dit que ce gars est « l’unique ». Est-il chrétien ? Est-il sérieux dans sa marche avec Dieu ? Est-ce qu’il vous aime ? Êtes-vous à l’aise avec lui ? Est-ce que vous communiquez bien ? Est-ce que votre famille et vos amis l’acceptent ?

Faites un choix sage basé sur la Parole de Dieu, avec de bons conseils et du bon sens. Dieu vous a donné une tonne de liberté. Choisissez avec sagesse, et en le faisant, soyez bénies !

 

On dit souvent aux jeunes qui ne sont pas encore mariés qu’ils devraient sortir plus, rencontrer plus de monde, s’inscrire sur un site de rencontre… on leur fait comprendre qu’il faudrait qu’ils en fassent un peu plus, qu’en penses-tu ?

On m’a donné le même conseil au cours des années, mais je pense qu’il est bancal. Finalement, je pense que la plupart des gens sous-estiment la souveraineté de Dieu. C’est de lui que vient tout bon cadeau. Suivez-le. Servez-le. Faites-lui confiance. Ce n’est pas un domaine que vous pouvez contrôler. Il contrôle tout de façon sage, bonne et souveraine.

 

On dit souvent aux jeunes filles que ça viendra (qu’elles vont trouver quelqu’un) quand elles ne s’y attendront pas, mais est-ce seulement possible de ne pas « s’y attendre » quand on est en âge de se marier ? Qu’en penses-tu ?

Je pense que ce conseil n’est pas du tout édifiant. Les personnes qui le disent veulent sûrement être encourageantes, mais en tant que célibataire, j’ai toujours eu cette énorme pression de tromper en quelque sorte mes émotions alors que je voulais me marier. Ça donnait l’impression que si je réussissais, le mariage tomberait du ciel. Mais il n’y a pas de condition préalable dans la Parole de Dieu. Il nous donne librement des cadeaux immérités. Nous ne les gagnons pas.

 

Qu’est-ce qui te redonnait le sourire lorsque tu traversais des moments de découragement par rapport aux relations amoureuses ?

Cela a pris beaucoup de temps, mais en apprenant à connaître le caractère de Dieu par sa Parole et en écoutant des prédications solides dimanche après dimanche, ma connaissance de Dieu a pu grandir. Et à mesure que ma connaissance de Dieu grandissait, ma confiance et mon amour pour lui grandissaient.

Chaque fois que je signe mes livres, j’inclus le Psaume 16.11 : « Il y a d’abondantes joie devant ta face, des délices éternelles à ta droite. » La vraie joie ne dépend pas des circonstances, mais dans le temps passé à prendre plaisir en Dieu, et c’est ce que nous pouvons faire partout et à tout moment.

 

Tu as parlé de ta relation avec tes parents dans ton livre, comment ont-ils accueilli la sortie du livre, est-ce que cela a changé quelque chose dans votre relation ?

Ils ont été tous les deux très enthousiastes. J’ai fait lire à mon père le chapitre dans lequel je le mentionne. Je lui ai dit que je n’inclurais pas ce chapitre si cela le rendait mal à l’aise. Il m’a donné son accord et j’ai pu l’inclure dans mon livre.

Maman m’a beaucoup aidé avec les détails administratifs et m’a souvent accompagné pour des voyages lorsque j’intervenais pour des conférences. Je suis très reconnaissante envers mes parents.

 

Qu’ont pensé les jeunes hommes du livre ?

J’ai été surprise. Plusieurs gars m’ont contacté, intéressés de me connaître. J’ai finalement dû poster une note sur la page de contact de mon site web pour préciser que j’étais trop occupée à parler aux filles pour pouvoir aussi parler avec eux. C’était là aussi une occasion pour moi de faire confiance à Dieu, étant donné que je voulais me marier, mais ce n’était pas le but de mon livre ou de mon site web.

 

Quels ont été les plus beaux encouragements/compliments reçus sur ton livre ?

Je vais essayer de résumer. J’ai été surprise par le nombre de courriels reçus par des filles pour me dire qu’elles ont lu mon livre et qu’il leur a été d’une grande aide. Elles m’ont donné l’idée de remercier à mon tour les auteurs dont j’ai lu et apprécié les livres.

 

Envisages-tu d’écrire un autre livre ? Quel est le sujet qui te tient à cœur ?

J’imagine que d’autres livres vont paraître. Je voulais juste me concentrer sur mon mari pour la première année de notre mariage, mais Trevor m’encourage beaucoup à écrire et à transmettre. Il dit « Tu as pris suffisamment soin de moi. »

Je me suis amusée avec l’idée d’écrire la suite de mon premier livre, qui retracerait mon périple des fréquentations au mariage.

J’aimerais aussi écrire une étude biblique sur les vérités trouvées dans Romains 6. Ces vérités, mentionnées brièvement dans mon livre, ont tout changé dans ma vie.

Voilà quelques idées. Prie avec moi pour que je travaille rapidement quand ce temps viendra. En attendant, j’ai de grands objectifs avec la rédaction de nombreux articles de blog.

 

Journal d’une éternelle amoureuse. Confidences sur Dieu, les garçons et moi